jeudi 24 juillet 2014

Upcycling - le sac ethnique de mon été

Il y a des projets qu'on garde longtemps en tête et puis soudain il est urgent de les faire.
C'est le cas de mon petit sac toile de l'été .

J'avais chiné une tunique il y a un an ou plus pour la broderie que je voulais récupérer et recycler.
J'avais idée de l'associer à un autre tissu plus sobre pour en faire autre chose à déterminer plus tard.

L'idée est soudain devenue claire et urgente c'était un dimanche soir vers 22H  (que les couturières qui ne connaissent pas cela me jettent la première pierre)  : fallait en faire un mini sac pour les vacances, départ imminent.

Passé minuit, c'était prêt.

Dans_Les_Tiroirs

Je suis partie de la broderie à découper du vêtement, et une taille déterminée au pif pour que le sac soit assez pratique. Ensuite fallait faire avec les moyens du bord car c'est pas à 22h que j'allais trouver une mercerie ouverte !
Quand je me suis rendue compte que le meilleur mariage était avec du chambray, je n'ai pas eu d'autre choix que découper une chemise...
Bon, je l'avoue dans ces moments là vaut mieux ne pas traîner sur ma route, je peux être impitoyable !

Dans_Les_Tiroirs

Cette chemise a très bien fait l'affaire. J'aime bien son joli bleu délavée et sa souplesse.
Je trouve que cela mets bien en valeur les broderies et appliqués ethniques.

Dans_Les_Tiroirs

A l'intérieur deux poches, la plus grande bordée d'un biais rose fluo, la petite est la poche de la chemise d'origine, elle est boutonnée.
Le dos est en denim uni.
La lanière est en coton fluo orange.
La taille est parfaite pour quelques papiers et lunettes de soleil.

upcycling

Je l'adore, c'est ma pochette de l'été.
De plus c'est un exemple parfait de upcycling.

Et si je l'ai photographiée dans des plantes qui piquent, c'est un message subliminal  :
pas touche ma fille !

lundi 21 juillet 2014

Norvège - Escale à Trondheim

19h le bateau quitte Geiranger  et repart direction Trondheim
Aujourd'hui, on gagne encore une heure sur le lever et coucher de soleil.

Dans_Les_Tiroirs

Escale à Trondheim de 13h à 17h30,ce n'est pas énorme mais c'est agréable de découvrir et marcher dans la ville.
C'est l' ancienne capitale de la Norvège, on a plaisir à longer la rivière Nidelva avec ses jolies maisons de bois.

Dans_Les_Tiroirs

Pour arriver à la Cathédrale Nidaros, admirer ces sculptures en bois romanes et gothiques.
C'est la cathédrale la plus septentrionale de l'Europe et nous dit-on, l'un des plus beaux édifices médiévaux de la Scandinavie.


Dans_Les_Tiroirs

Elle est impressionnante et bien gardée. Ils sont bien chics avec leurs robes rouges.

Dans_Les_Tiroirs

Enfin pour les chaussures "peut mieux faire"




Juste à coté, il y a l'imposant Palais de l'Archevêque.

Déjà le retour sur le bateau s'impose, j'ai plaisir à m'égarer dans les rues et flâner devant toutes ces maisons en bois.


Moi j'aime bien les villes, en plus quand je tombe sur de jolies boutiques de laine ...


Ici The laine is  : la Vamsegarn de Rauma .... c'est pas parce-que j'ai pas acheté que j'ai pas regardé et touché .... Et je dirais même que cela ressemble à une Shetland.

Mais j'ai été bien raisonnable, rien acheté et suis encore plus raisonnable de remonter à bord ce soir car j'aurai bien passé quelques jours à Trondheim.


vendredi 18 juillet 2014

Norvège- les fjords - Geiranger

Aujourd'hui escale à Geiranger , inscrit au patrimoine de l'Unesco.
Pour  y arriver  le bateau est obligé de faire un sacré détour dans les fjords.



A ce sujet, je précise que la loi norvégienne impose un officier norvégien pour piloter les bateaux dans les fjords . Nous en sommes ravis car sinon je ne vois pas comment ne pas échouer dans ces labyrinthes. Toujours est-il que la vue est magnifique !

Dans_Les_Tiroirs
Nous passons devant plusieurs cascades dont celle majestueuse des 7 soeurs et en face celle du fiancé.
Dans_Les_Tiroirs

Le paquebot est à l'ancre, vers 14h nous allons à terre avec des chaloupes (au passage petite vérification de la taille de la chaloupe, me voici rassurée).

Le village on ne pourra pas s'y perdre, je donne le plan pour les inquiets, mais pas de risque !

Dans_Les_Tiroirs

Y a pas foule non plus, peu d'habitants et même pas un docteur, mais un service d'hélico performant pour toute urgence.
La vie à Geiranger l'hiver, je n'ose même pas l'imaginer où alors avec beaucoup de laine à tricoter, mais alors beaucoup, beaucoup.
Quoi-que... Quoique il paraît que les norvégiens sont toujours chez les uns les autres avec une vie sociale très importante...
Faut dire que les soirées sont longues. Est-ce qu'on doit appeler cela soirée d'ailleurs ... ?
et vie sociale, vu le petit nombre de familles ?...
Enfin ici  le point de rendez-vous  pour avoir les dernières infos, c'est l'épicerie ..Vous ne vous tromperez pas , il n'y en a qu'une, elle vend aussi un peu pharmacie.
Enfin moi c'est sûr je ne raterai pas la dernière chaloupe ce soir pour remonter à bord, c'est garanti !

Voici l'heure du  départ en bus pour le Mont Dalsnibba, attention il y a 9 groupes, plusieurs bus ... on ne se trompe pas !
C'est parti , 1500 M à monter avec une route de 70 lacets, les derniers kms sur une route à péage, X virages sans garde-fous ...j'en connais qui ont fermé les yeux.
Mais arrivé au sommet un des plus beaux panoramas surplombant les fjords : Waou !

Dans_Les_Tiroirs
Le fjord et les neiges , Waou!
Un petit kern avant de repartir en faisant le souhait de revenir ?

Dans_Les_Tiroirs

Un tuyau :   le semi-marathon est au mois de juin on part du niveau de la mer pour monter au sommet du Mont, à 1 500m, on peut doubler avec une épreuve vélo (biathlon) .
De 100 à 250 coureurs tous les ans, faut le faire, surtout qu'il peut y avoir de la neige !

mercredi 16 juillet 2014

Une histoire de trousses

Ce que vous voyez sont des trousses, deux petits cadeaux que j'avais envie de faire en clin d'oeil.
C'est aussi une belle histoire, comme je les aime, laissez moi vous la raconter.


Dans_Les_Tiroirs

C'est l'histoire de deux filles qui se sont rencontrées par hasard.
L'une rêvait d'un salon de thé, elle savait même quel papier peint mettre au mur.
L'autre est gestionnaire et pour elle les rêves doivent entrer dans des tableaux bien calibrés, avec de jolies colonnes de chiffres, avec en bas un chiffre positif en gras .
Et ça bien avant de choisir la couleur du papier peint !

DIY

C'est l'histoire de deux personnes qui n'auraient pas dû se rencontrer si le thé et autres petits gâteaux n'étaient pas obligés d'entrer dans des petites cases avant de se ranger sur de jolies assiettes.

Autant dire qu'entre les deux, c'était pas gagné.


Dans_Les_Tiroirs

Normalement elles auraient dû assez vite se crêper le chignon.
La rêverie n'a rien à voir avec la gestion d'entreprise, mais parfois le rêve peut séduire.

Le salon de thé est né, avec le papier peint prévu, et a bien marché .
Une amitié est né, pas tout à fait dans les cases prévues.
Et, ça c'est la magie des rencontres dans la vie.

Qu'est-ce que je viens faire là dedans ?
Ben moi j'aime bien les rencontres improbables et les relations humaines au long-court.
Donc au moment où ces deux là ont fini leur business ensemble, je me suis amusée à leur faire une des pochettes jumelles.
L'idée qu'elles s'en servent en pensant l'une à l'autre me fait marrer.


DIY trousses

Ces trousses  sont bien carrées comme les petites cases.
Bien colorées comme du papier peint.

Toile lin enduite grège / Mondial tissus
Tissu intérieur du stock Dans Les Tiroirs
Zip de couleur pour les différencier, car faudrait quand même pas confondre le rêve et la gestion.


lundi 14 juillet 2014

14 juillet, édition spéciale, la Wool War One

14 juillet 2014, c'est le défilé, c'est le jour pour en parler .
Quel rapport entre la guerre, la laine et une exposition dans un musée ?

Avez-vous un aïeul qui a particpé à la première guerre mondiale ?
Certes vous ne l'avez sûrement pas connu, mais on en parle dans la famille, peut -être que des cartes postales de l'époque traîne Dans Vos Tiroirs , un peu dans l'oubli, cela est si loin.
Eh bien pas tant que cela.

On en parle, on en parle sur la radio, dans les journaux, et beaucoup de bruit sur internet.
Mais qu'est ce qui se passe ?

C'est une histoire loufoque à la fois énorme et minuscule.

Le musée de Roubaix, "La Piscine" (lieu que j'aime beaucoup) a sollicité une artiste pour évoquer cette grande guerre mondiale en janvier 2015. L'exposition sera  la Wool Ward One.

L'artiste c'est Delit Maille, elle s'est fait connaître en 2012 pour avoir tricoté l'actualité , "Tricote tes news" ,
Je vous laisse découvrir sur son blog  ici
Elle vous y dit tout très bien avec les premières photos.

Dans_Les_Tiroirs


Dans_Les_Tiroirs


Dans_Les_Tiroirs
 

Dans Les Tiroirs de Nad, on ne pouvait pas laisser passer ça, l'aïeul s'appelait Armand, sa femme lui tricotait des chaussettes car il avait bien froid dans les tranchées de cette salle guerre, et j'ai justement trouvé des cartes postales Dans Les Tiroirs..
J'étais psychologiquement prête pour la Wool Ward One.

Cette année j'ai reçu de la laine grise, je fais partie du bataillon des pantalons, ils sont gris, 5 cm de hauteur.

Dans_Les_Tiroirs

Avec la laine reçue je devrais pouvoir en faire 17.
J'irai voir l'exposition à Roubaix, et je pense que je serai très émue par cette grande armée de laine, en pensant à lui mais aussi à ces troupes celles de 1914 et celles de 2014.
Merci au stratège de Delit Maille qui a su mettre cette grande armée émouvante en marche.

Pour suivre l'événement sur faceBook c'est ici

Norvège - Escale à Bergen

La mer s'est enfin calmée, le paquebot s'anime, les gens ressortent de leur cabine.

Nous arrivons à Bergen, mais vu les retards pris à cause de la réparation de l'avarie et de la mauvaise mer, notre escale sera des plus courtes, 2 h.
Le bateau est à quai près de la vieille ville. Des bus sont affrétés mais nous optons pour la marche, un km de quoi se délasser les jambes, ça fait du bien de retrouver la terre ferme et de pouvoir faire de vraies enjambées.

Dans_Les_Tiroirs

Faut savoir que Bergen détient le record de pluviométrie de la Norvège, nous ne passerons pas au travers et aurons droit à une averse.
Là-bas on raconte une histoire :

"Un touriste arrive à Bergen pour une semaine. Le premier jour il pleut. Le deuxième jour il pleut, ça commence à l'énerver. Le troisième jour ça l'insupporte carrément, il ne voit pas comment faire pour passer une semaine et visiter tranquillement le coin.
Quand il voit un garçonnet et lui demande :
Dis moi petit, cette pluie qui dure depuis 3 jours, ça va continuer ? Quand est-ce qu'elle va s'arrêter ? Quand est-ce qu'il a beau la dernière fois ?
Et le petit de répondre : oh monsieur moi je ne peux pas vous le dire, je n'ai que 8 ans".

Donc, faut savoir qu'il y pleut et vaut mieux s'équiper, à part cela je vous recommande vraiment cette étape.

La ville, ancienne cité de la Hanse est très intéressante à visiter.
Elle est en deux parties d'un côté Bryggen la vieille ville avec ses jolies maisons en bois, et Bergen la ville 'nouvelle", entre les deux le  port et au bout du port le marché au poissons, sur sa gauche c'est la direction du funiculaire pour le Mont Floyen.

Dans_Les_Tiroirs

Au marché aux poissons vous trouverez toutes sortes de poissons séchés, fumés , et aussi de la viande de baleine (les morceaux noirs sur la photo).
Alors là, attention sujet de discussion tabou en Norvège, faut-il pêcher la baleine ?
Enfin, perso moi j'aime bien ces gros animaux sympathiques, aussi niet, pas touche !
Et, espoir, aujourd'hui il semble plus profitable de montrer les baleines aux touristes que de les pêcher.

Dans_Les_Tiroirs

Ici  sur le marché ou dans les nombreuses boutiques vous pourrez faire du shopping : des trolls, de beaux lainages norvégiens ...
Pour info le change est : 1 euro = 7,6 NOK,  attention, tout est vite cher.

Dans_Les_Tiroirs


Nous prenons le temps d'un arrêt au syndicat d'initiative pour profiter du wifi et il est déjà temps de regagner le bord.
Nous quitterons Bergen sans visiter un de ces nombreux musées, dont le Musée de la Hanse, qui aurait bien complété la conférence suivie à bord.

Bon, je vous le dis direct, la croisière pourquoi pas, la vie à bord est top, tout est fait pour que vous soyez choyés, chouchoutés, assistés ... mais alors pour moi le hic de ce voyage sont les escales qui sont définitivement trop courtes.
Faut dire que j'ai l'habitude de voyager de façon autonome, et donc de prendre le temps qu'il faut pour un vrai contact avec le pays, et ses gens.
Ici ce serait plutôt clic-clac photo, bateau, dodo.

Pendant ce temps :

La mer s'est calmée, nous fasions cap sur Geiranger latitude nord 62°10' Longitude Est : 07°20'.
Lever du soleil 03h40, coucher du soleil : 23h27
à Amsterdam le lever du soleil était à 5h19, et coucher du soleil à 22h .
Nos journées allongent sérieusement, d'ailleurs bientôt ce sera non stop, le soleil ne se couchera plus.

La suite du voyage vendredi.


vendredi 11 juillet 2014

Norvége - croisiere - Mer du Nord

Sous notre porte de cabine , nous découvrons le programme du jour, il en sera ainsi chaque jour.
Les hublots ont été fermés par le personnel, et bien verrouiller, mesure de sécurité sûrement, ça n'est pas très rassurant.
Dans le couloir il y a des petits sacs posés et ouverts tous les 4m, faut dire que cela bouge beaucoup, la mer est sacrément agitée, et il n'est pas dit que notre pied se posera à l'endroit visé.
Cela nous donne de drôles de démarches, et pourtant sans alcool.

Dans_Les_Tiroirs


La Mer du Nord a peu de profondeur 40m (la Méditerranée 4 000), de grandes marées, beaucoup de volume d'eau aussi réputée pour être très souvent agitée.
La météo annonce : mer force 7 à 8, vagues 4 à 6 m avec un vent dominant Nord-Ouest.
30 h comme cela, va falloir tenir.

On nous rappelle d'ailleurs qu'il vaut mieux se tenir en se déplaçant, c'est là qu'on se rends compte qu'un bateau c'est fait pour cela , il y a toujours une main courante, du pont aux escaliers, c'est indispensable ... Avec accessoirement, un sac à disposition, tous les 4 mètres.

Pour l'instant pour moi tout va bien mais ces sacs m'inquiètent,
1/ parce que je me dis que pour être autant équipé cela doit arriver à tout le monde et donc cela pourrait m'arriver,
et 2/ que je n'aimerai pas assister à ce genre d'incident.

J'ai beau avoir le pied marin, j'ai aussi le coeur sensible !

Croisière Norvege

Nous serons un petit 30 % à ne pas être malade, Les gens disparaissent petit à petit.
L'Homme qui a prévu le coup a pris de l'homéopathie, de la Cocculine  qui lui réussit bien.
A la réception du paquebot ils distribuent du Mercalm, ça marche aussi mais ça fait beaucoup de dormeurs enfermés dans les cabines.
30 heures les pauvres, faut tenir.

Pendant ce temps le bateau est à nous, on ne peut pas traîner sur le pont, le vent est trop fort, mais c'est beau de voir cette mer si agitée, les vagues hautes jusqu'à 4 à 7 mètres nous dit-on, mais vu de haut c'est difficile de se rendre compte, par moment ça claque sec sur le bateau. C'est fascinant .

Je pense à mon frère Michel et aux marins, aux récits de traversées de l'atlantique en monocoque ou catamaran, franchement à hauteur de l'eau (nous sommes très en dessus) ça doit faire peur.

Pour aujourd'hui ce sera refuge dans la bibliothèque où les différents salons.
En mer il n'y a pas de wifi, je suis punie de blog, aussi ce sera lecture,. J'ai amené deux bouquins, et il y a une bibliothèque à bord, surtout des livres en anglais et allemands mais aussi un rayon en français. On peut aussi emprunter des vidéos, mais ni l'envie, ni le temps pour cela.
Faut dire qu'entre les conférences, les réunions d'infos, et le paysage à admirer le temps file vite pendant la croisière.

En résumé bilan de ces premières heures à bord : j'ai découvert que j'ai le pied marin, zéro problème pour moi, j'ai pu manger, les 5 repas ...
Vous voulez que je vous dise : c'est pas en croisière que je maigrirai !

On se retrouve lundi pour une escale à Bergen.